Animaux et insectes

Cette page vous fournira de l’information au sujet des animaux domestiques et sauvages ainsi que sur les insectes nuisibles.

motif

La SPCA Roussillon assure les services de contrôle animalier sur le territoire de la Municipalité. Pour toute intervention en lien avec un animal, les résidents sont invités à communiquer avec la réception de l’hôtel de ville. En dehors des heures d’ouverture, pour les urgences seulement, il faut communiquer avec les services d’urgences.

La SPCA Roussillon propose une gamme étendue de services tels que:

Services offerts et tarifs

Il est possible d’en savoir davantage sur le contrôle des animaux (chiens, chats, etc.), en consultant les règlements suivants:

Voici plusieurs mesures simples et faciles à appliquer afin de prévenir les conflits avec la faune :

  • Ne pas entreposer de nourriture à l’extérieur
  • Placer les matières organiques, recyclables et ordures ménagères dans les bacs roulants et prendre soin de bien fermer les couvercles
  • Prendre soin de bien fermer le bac pour le compostage domestique
  • Protéger le jardin avec une clôture ou un grillage
  • Bloquer l’accès aux espaces vides sous le balcon, la terrasse et la remise
  • Garder les animaux domestiques à l’intérieur la nuit
  • Apprendre aux enfants à respecter les animaux de la faune en gardant leurs distances

Si le problème persiste, il est possible d’emprunter une cage à la Municipalité afin d’attraper l’animal et de le relocaliser. Il important de le faire dans un endroit éloigné des autres résidences afin de ne pas engendrer d’autres problèmes.

En savoir plus sur les animaux importuns

Le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec des fiches d’information sur les animaux sauvages qui permettent d’en apprendre davantage tout en prodiguant des trucs et conseils pour les éloigner.

Ralentissons la progression de cet insecte ravageur

Voici l’agrile du frêne, petit coléoptère de couleur verte qui a tué des millions de frênes dans le Sud de l’Ontario, certaines régions du Québec et le Nord-Est des États-Unis depuis que sa présence a été décelée pour la première fois à Windsor, en Ontario, en 2002.

Agrile du frêne, Ressources naturelles Canada

Identification

Le frêne

Les feuilles de frêne sont composées de 5 à 11 folioles et le tronc mature présente une écorce particulière.

Signes d’infestation

L’arbre présente un dégarnissement de feuilles à la cime. On retrouve des sillons en forme de S sous l’écorce. Des trous d’émergence en forme de D sont visibles sur le tronc.

L’agrile

La larve mesure jusqu’à 3 cm. L’insecte adulte mesure quant à lui de 1 à 1,3 cm et est de couleur vert émeraude métallique

Quoi faire

Traitement

Si vous possédez un frêne en santé ou dont moins de 30 % de défoliation (feuilles ne poussent plus à la cime), il est encore possible de le traiter. Les travaux de traitement doivent être réalisés à l’aide d’un pesticide homologué au Canada, par une entreprise qui dispose des permis et certificats nécessaires.

Abattage

Selon le règlement 2019-336 relatif à la lutte contre la propagation de l’agrile du frêne, un frêne infesté par l’agrile du frêne dont les branches sont mortes à plus de 30% doit être abattu et obligatoirement remplacé par une autre essence.

Vous devez vous procurer un certificat d’autorisation d’abattage auprès du Service de l’urbanisme.

L’abattage est permis entre le 1er octobre et le 15 mars inclusivement. À l’intérieur de cette période, les risques de propagation de l’insecte sont limités.

Lorsqu’un arbre est considéré comme dangereux, il est possible de l’abattre en dehors de la période autorisée.

Remplacement

Tout frêne abattu doit obligatoirement être remplacé par un arbre d’une autre essence.

Toutefois, certaines espèces sont restreinte à la plantation. Consultez la section 11 – La plantation et la conservation d’arbres du règlement de zonage ou contactez avec le Service de l’urbanisme pour plus d’information.

Les branches ou parties de tronc dont le diamètre;

Disposition des résidus

Vous devez disposer des résidus de frêne de façons précises:

  • N’excède par 20 cm doivent être immédiatement déchiquetées sur place en copeaux n’excédant par 2,5 cm sur au moins 2 côtés.
  • Excède 20 cm doivent être:
    • Acheminées à l’écocentre de Sainte-Martine,
    • Acheminées à une compagnie de transformation du bois,
    • Conservées sur la propriété où l’arbre a été abattu pour usage exclusif comme bois de chauffage.

Plan d’action municipal

En 2017, la Municipalité a mandaté la firme écologique Crivert pour effectuer l’inventaire des frênes en terrains publics et privés martinois.  Aux termes de cet inventaire, l’organisme a confirmé la présence de l’agrile du frêne sur le territoire martinois. Un total de 17 204 frênes ont été recensés. De ce nombre, 300 frênes étaient potentiellement atteints par l’insecte, mais aucun de ces arbres n’était mort des suites d’une attaque de l’agrile.  


À la suite du diagnostic, la Municipalité a rédigé un plan d’action en octobre 2018 afin de ralentir la progression de l’agrile. Les propriétaires fonciers possédant un frêne infesté ont donc reçu une lettre en fin d’année 2018, les informant des méthodes d’identification d’un arbre malade ainsi que des procédures à suivre pour le traitement ou l’abattage de leur arbre. Lorsque c’était possible, l’emplacement exact de l’arbre infesté était fourni. 


Le conseil adoptait à la séance de février 2019 un règlement encadrant le transport des matières et l’abattage des arbres. 


En 2019, CRIVERT Inc. a été mandaté de nouveau afin de mettre à jour l’inventaire 2017. Malheureusement, plus de la moitié des 300 frênes atteints en 2017 étaient morts ou presque morts. De plus, de nouveaux foyers d’infestation ont été identifiés, ce qui confirme que l’agrile du frêne se répand rapidement sur le territoire municipal.
Les propriétaires dont l’un ou plusieurs frênes situés sur leur propriété sont atteints ou présentent des symptômes causés par l’agrile reçoivent une lettre personnalisée de la Municipalité.

Liens utiles

Si vous avez été mordu ou griffé par un animal ou en contact avec sa salive, consultez le site du gouvernement du Québec concernant la rage chez l’humain. 

Si vous soupçonnez qu‘un animal sauvage est atteint de la rage, tenez-vous à distance et signalez sa présence au 1 877 346-6763 ou remplissez le formulaire en ligne . L’animal pourrait être récupéré pour analyse.

Si vous soupçonnez que votre animal domestique est atteint de la rage, consultez immédiatement votre médecin vétérinaire.

Le gouvernement du Québec a mis en place un plan de lutte contre la rage du raton laveur. Il prévoit des opérations de surveillance et de contrôle afin de garder le Québec exempt de ce type de rage.

La maladie de Lyme se transmet par la piqûre d’une tique porteuse de la bactérie Borrelia burgdorferi.

La tique qui transmet la maladie de Lyme au Québec s’appelle Ixodes scapularis et est connue sous les noms de « tique du chevreuil » et de « tique à pattes noires ». Elle vit plus particulièrement dans les endroits humides comme les forêts, les boisés, les herbes hautes, les jardins, les aménagements paysagers et les amas de feuilles mortes.

Après une activité extérieure pouvant permettre une exposition aux tiques, il est important d’examiner sa peau afin de détecter la présence de tiques et de les retirer dès que possible.

Les symptômes de la maladie de Lyme peuvent varier d’une personne à l’autre. Il faut surveiller l’apparition des symptômes, car il est important que la maladie soit détectée et traitée rapidement.

Les punaises de céréales peuvent ravager les pelouses.

Lors d’une sécheresse durant l’été, vous avez cru que votre pelouse avait été brulée par le soleil ? Il est possible qu’il s’agisse plutôt d’un type de punaises qui se nourrit de la sève du gazon.

Dès juin, les pelouses ravagées présentent des taches jaunes de formes irrégulières qui s’agrandissent au cours de l’été.

Les punaises préfèrent les pelouses mal entretenues qui présentent un sol compacté, une accumulation de chaume, un manque d’humidité ou un excès d’azote.

Durant l’été, arrosez la pelouse abondamment, mais pas plus d’une fois par semaine. Ne coupez pas l’herbe trop courte. Une hauteur de 7 à 7,5 cm (2,5 à 3 pouces) évitera de stresser le gazon.

Les vers blancs sont les larves de certains coléoptères, comme le hanneton et le scarabée. Ils figurent parmi les ravageurs des pelouses les plus difficiles à éliminer.

Pendant leur développement, les vers blancs traversent des phases où ils sont plus actifs, et donc plus dévastateurs. En général, des infestations de vers blancs se manifestent tous les trois ans.

Comment détecter un problème de vers blancs?

Les zones touchées sont molles et spongieuses sous les pieds et le gazon se défait facilement en plaques à ces endroits. En repliant délicatement la plaque de gazon, notez le nombre de vers blancs exposés. La présence de huit à dix vers blancs par pied carré risque d’abîmer votre pelouse.

Partager